Photo Hedi Slimane, courtesy of Galerie Almine Reich

Photo Hedi Slimane
(Courtesy of Galerie Almine Reich)

  • Le Centre Pompidou
  • Vendredi 18 septembre 2009
  • 20h30

Une soirée musicale inédite : La première rencontre d’Adam Green, le génie de l’anti folk new yorkais, et de Carl Barât, la star du rock britannique contemporain, sur scène, au Centre Pompidou à Paris, le 18/09/09.

Une collaboration ‘carte blanche’ avec la participation de David West, dessinateur américain, tout droit sorti de la Warhol Factory, et ses dessins en ‘live’.

Laura Gibson, une version féminine de Bonnie Prince Billy, venue de Portland Origon ouvre le bal en acoustique.

Adam Green

Adam Green
Photo DR

Adam Green est à l’image de sa ville : inépuisable. Chanteur et compositeur, il débute sa carrière avec Kimya Dawson dans le groupe déglingué The Moldy Peaches. En solo depuis 2002, il s’impose comme l’un des plus beaux songwriters de sa génération. Souvent comparé à Ben Folds, Leonard Cohen, Ben Kweller ou encore Jonathan Richman, il préfère quant à lui être associé à un "Woody Allen à guitare".

Tête pensante des Libertines avec Pete Doherty, Carl Barât a révolutionné le rock britannique contemporain. Influencé par des musiciens aussi divers que The Kinks, Love, Django Reinhardt ou encore The Velvet Underground, ce compositeur et guitariste exceptionnel a acquis en à peine une décennie le respect et les louanges de ses pairs : des Clash en passant par Blur ou Morrissey. La dissolution des Libertines en 2004 signe une nouvelle étape dans sa carrière : il met sur pied les Dirty Pretty Things avec qui il sort une belle collection de brûlots rock aux riffs tranchants et à l’énergie débridée. En solo depuis 2008, il consolide sa réputation de performer brillant et envoûtant. Sa présence en exclusivité à Paris ne passera pas inaperçue!

Carl Barât par Paul O'Neil

Carl Barât
Photo Paul O'Neil